Garantie jeune 2 blog

Sur le terrain

Publié le 16 mars 2015 | MON ACTION LOCALE

Inscrite dans le plan pluriannuel contre la pauvreté de janvier 2013, la Garantie Jeunes est, parmi d’autres leviers d’action mobilisés par la puissance publique – soutien à la croissance et à la compétitivité des entreprises, emplois d’avenir, contrats de génération, appui à l’apprentissage, etc.-, au cœur de notre action pour l’emploi des jeunes. Les 18-25 ans sont parmi nos concitoyens les plus touchés par le chômage et la pauvreté, c’est pourquoi il est décisif d’agir pour les épauler dans la construction d’un parcours d’autonomie vers le marché du travail, la recherche d’un emploi, l’acquisition ou le renforcement des compétences. Dans ce parcours, ils ont besoin d’être encouragés, d’un soutien pour avoir confiance, rebondir, se tourner vers l’avenir, besoin d’un accompagnement vers l’emploi bien sûr, mais aussi plus d’un accompagnement global, qu’il s’agisse de l’accès au logement ou encore des freins à la mobilité qu’il faut lever.

Blog Garantie jeuneC’est dans cette perspective qu’a été conçue la Garantie Jeunes qui s’adresse aux jeunes de 18 à 25 ans qui ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation. Expérimentée en Seine-Maritime depuis le début de l’année, elle a été présentée jeudi dernier dans les locaux de l’AFPA à Elbeuf. Activée par l’Etat, elle est mise en œuvre sous la coordination des Missions locales dont le travail sur le terrain – on le mesure très concrètement dans notre territoire, j’ai eu l’occasion de l’illustrer à plusieurs reprises dans ces pages – doit être de nouveau souligné. La Garantie Jeunes est un contrat d’une durée d’un an renouvelable. Elle permet l’accès à de premières expériences professionnelles et une allocation en appui de cet accompagnement. Il s’agit d’un contrat réciproque : le ou la jeune bénéficiaire s’engage à respecter les obligations dans la durée – motivation et disponibilité -, le réseau des missions locales à un suivi durable et – c’est très important – personnalisé, le Département à contribuer à l’accompagnement social, les entreprises impliquées, associées, à la construction du projet d’autonomie. A Elbeuf, avec plusieurs élus du territoire également présents, j’ai pu largement échanger avec les responsables de ce projet et plusieurs jeunes habitants des communes du bassin elbeuvien. Ce fut l’occasion d’un premier retour d’expérience après un trimestre ou presque de mise en place – par exemple, l’importance du travail par groupe -, d’une discussion sur les attentes respectives, les projets envisagés. Nous étions à la veille du forum Emploi en Seine, rendez-vous majeur sur notre territoire métropolitain, et cette rencontre a permis d’évoquer le programme de la semaine, l’organisation du travail collectif, les aspirations professionnelles. Dans notre département, l’objectif est d’intégrer 1 880 jeunes seino-marins dans le dispositif d’ici 2015 ;

Enfin, il faut rappeler que la Garantie Jeunes française s’inscrit dans une ambition européenne pour l’emploi des jeunes. L’Union européenne, à travers le fonds social européen, complètera les ressources par les Etats membres et, au delà, met actuellement en œuvre l’Initiative européenne pour la jeunesse. Le chômage touche plus de cinq millions Européens âgés de 15 à 24 ans, soit un taux de 22% dans l’UE et de 23,7% dans la zone euro. Un de ces jeunes sur trois est au chômage depuis plus d’un an. C’est pourquoi cet enjeu constitue une priorité politique, économique, sociale, territoriale à tous les échelons de l’action publique.

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>