3662 02

Réforme des régions et création de la grande Normandie

Publié le 25 novembre 2014 | Mon action nationale

bloc réforme territorialeAujourd’hui, à l’Assemblée nationale, avec l’adoption en seconde lecture du projet de loi relatif à la délimitation des régions, l’ambition réformatrice et décentralisatrice portée par le Gouvernement et les députés socialistes a franchi une étape décisive.

En janvier dernier, la représentation nationale avait renforcé la dynamique métropolitaine à l’heure où l’Europe et le monde s’organisent autour des grandes aires urbaines. Dans quelques semaines, la loi NOTRE portant sur la nouvelle répartition des compétences sera examinée par le Parlement. Avec le texte voté cet après-midi, c’est une architecture cohérente pour l’organisation territoriale du pays qui est établie, concrétisant l’ambition portée par le Président de la République.

C’est une triple exigence qui l’inspire et qui la porte : la proximité qui doit être l’objectif autant que la méthode des politiques publiques ; la solidarité qui doit prévaloir dans et entre les territoires confrontés à des défis communs mais aussi à des enjeux spécifiques selon qu’ils sont situés dans le cœur des grandes villes, dans le péri-urbain, en milieu rural ; l’efficacité renforcée d’une action publique locale pleinement coordonnée avec l’Etat et à laquelle aspirent légitimement nos concitoyens. Le fil d’Ariane de ce triptyque, c’est bien sûr le service public. Il est une valeur au cœur de notre pacte républicain, un levier de protection sociale mais aussi de compétitivité économique, ainsi que l’une des garanties d’un aménagement partagé du territoire.

Ce 25 novembre 2014 marquera aussi une date historique pour nous, Normandes et Normands. En effet, avec l’adoption de ce projet de loi, parmi les treize régions dessinées, est créée une seule et grande Normandie issue de la fusion des régions de Haute-Normandie et de Basse-Normandie.

C’est le prolongement du travail en commun engagé depuis de nombreuses années entre nos deux territoires, ces coopérations de projets pour le développement des infrastructures de transports (ports, aéroport, Ligne nouvelle Paris Normandie), le rayonnement culturel (Normandie Impressionniste), les filières industrielles et agricoles régionales, les pôles de compétitivité partagés, d’autres initiatives.

Une nouvelle étape, une importante étape est désormais enclenchée : une grande Normandie forte de ses atouts, de son histoire et de son positionnement géographique stratégique, de son littoral, de son patrimoine naturel et culturel, de ses savoir-faire et des compétences de ses salariés, de son tissu économique et de ses entreprises actives et innovantes, de ses équipements sportifs et culturels, de ses établissements d’enseignement et de recherche, de ses forces vives, de ses bassins de vie et de ses habitants, plus de trois millions – 3,3 millions exactement – qui vont maintenant faire vivre ce projet d’intérêt général. Dans le passé, bien des gouvernements et des responsables politiques en avaient parlé sans jamais le rendre possible. C’est désormais chose faite, en 2014, grâce au Président de la République, au Gouvernement et aux députés qui ont majoritairement approuvé le projet de loi sur la délimitation des régions. Je suis heureux et fier d’avoir contribué par mon vote à cette avancée majeure pour nos territoires et leurs habitants.

A l’issue du scrutin, nous nous sommes retrouvés pour une photographie à l’Assemblée nationale avec mes collègues députés et sénateurs socialistes de Normandie, autour de Nicolas Mayer-Rossignol et de Laurent Beauvais, présidents des Régions Haute et Basse-Normandie. Dans leur réaction commune, ils ont justement appelé à « construire ensemble une Normandie de l’excellence, une Normandie rayonnante, une Normandie des solidarités », à « préparer ce que sera la Normandie de demain, avec une vision stratégique pour notre territoire », pour tous les territoires qui composent notre région, qu’ils soient ruraux, situés le long de la façade maritime, autour des villes moyennes ou, bien sûr, dans la Vallée de la Seine. C’est à réussir ce magnifique projet d’intérêt général, pour la Normandie et pour la France, pour la croissance et l’emploi, pour le développement partagé du territoire, pour les solidarités entre les générations, pour la transition énergétique et numérique, pour l’attractivité, pour un bien vivre ensemble, que nous devons collectivement agir.

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>