Petroplus 16 avril 2013 2

Raffinerie de Petit-Couronne : decision du Tribunal de commerce de Rouen

Publié le 16 avril 2013 | MON ACTION LOCALE

DSC007783333Le Tribunal de commerce de Rouen a rejeté les offres de reprise dont il avait été saisi concernant le devenir de la raffinerie de Petit-Couronne. Il a jugé qu’aucune d’elles n’apportait les garanties suffisantes de sérieux technique et financier indispensables à la pérennité du site et des emplois.

Je pense à l’ensemble des salariés de la raffinerie et des entreprises sous-traitantes. Depuis seize mois, aussi longs qu’éprouvants, les « Petroplus » ont mené une lutte solidaire et exemplaire. Je rends hommage à l’intersyndicale et à tous ses responsables et j’ai une pensée particulière pour Yvon Scornet.

La mobilisation du Gouvernement pour trouver des repreneurs a été inlassable. Le Président de la République, le Premier ministre et les ministres concernés ont, avec leurs collaborateurs, toujours été à l’écoute des candidats à la reprise et de l’intersyndicale. Il revenait aux possibles repreneurs de faire la preuve de leur crédibilité, tant en matière d’approvisionnement que de financement. Je regrette profondément qu’en dépit des efforts déployés par les pouvoirs publics et l’intersyndicale, aucun repreneur n’ait finalement pu présenter les garanties suffisantes pour l’avenir industriel et social du site.

Un nouveau combat commence que je mènerai aux côtés des salariés et des élus du territoire, avec l’énergie et la détermination qui m’ont animé depuis le début.

- Combat pour l’avenir des travailleurs et de leurs familles : il passe par un plan de sauvegarde de l’emploi à la hauteur de l’attachement à l’outil de travail et des compétences, en phase avec les PSE du secteur pétrolier, ainsi que par la recherche de solutions de reclassement et de formation.

- Combat pour la mise en sécurité de la raffinerie et des installations.

- Combat pour le repositionnement du site et, en priorité, sa dimension industrielle au coeur de la CREA et sur l’axe Seine : je demande au Gouvernement de mobiliser, dans les meilleurs délais et sous l’égide du Préfet de Région, l’ensemble des services de l’État et tous les moyens nécessaires pour relever ce défi en lien avec les collectivités territoriales.

- Combat, enfin, pour la défense du raffinage en Haute-Normandie. C’est un enjeu majeur pour l’emploi et l’indépendance énergétique du pays qui passe, notamment, par une Europe qui se protège face aux importations de produits raffinés hors de ses frontières dans des conditions inacceptables de dumping social et environnemental. C’est aussi le sens de la lutte menée à Petit-Couronne.

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>