conf presse 11 10

« Prendre soin des autres et de soi : vouloir l’Etat social-écologique »

Publié le 11 octobre 2016 | MON ACTION AU PS

cahiers 4A la mi-journée, conférence de presse au siège national du Parti socialiste pour présenter le 4ème « Cahier de la présidentielle » consacré à l’Etat social-écologique pour prendre soin des autres et de soi. Quels en sont les messages forts ?

1) L’Etat social est une conquête de civilisation de nos sociétés : la protection sociale est une chance et non une charge pour la nation. Il a permis et il permet de combattre les inégalités dans la société et de rendre possible l’émancipation des individus.

2) Les politiques solidaires sont aujourd’hui mises au défi. Par des mutations : la prise de conscience de l’urgence environnementale et de la rareté des ressources ; la révolution numérique qui percute l’économie, la société, la vie quotidienne ; la mondialisation qui met en concurrence les systèmes sociaux entre grandes puissances et en leur sein ; les inégalités dont certaines régressent et d’autres se renouvellent, plus complexes ; les enjeux du financement durable pour garantir le futur. Mises au défi aussi par des aspirations nouvelles, notamment celles des individus exprimées au plan national comme à l’échelle locale. En même temps qu’il y a attachement aux réponses solidaires, il y a une demande que soit davantage pris en compte le vécu personnel.

Dans ce contexte, il y a deux chemins. D’un côté, le chemin libéral-inégalitaire : on a vu les dégâts qu’il a causés entre 2002 et 2012 avec des comptes sociaux dégradés et, en même temps, des déremboursements, des « franchises », des forfaits ; c’est ce programme – « faire payer plus en protégeant moins » – qui est le dessein commun de la droite pour le futur. De l’autre côté, il y a l’autre chemin, notre chemin, social-écologique qui conjugue solidarité, efficacité, égalité. C’est lui qui a permis de redresser les comptes de la sécurité sociale durant l’actuelle législature tout en créant de nouveau droits – prime d’activité, compte pénibilité et retraite à 60 ans pour les carrières longues, baisse du reste à charge pour le maintien à domicile des ainés, tiers payant généralisé, etc. – et c’est lui que nous proposons pour assurer l’avenir et permettre à chacun(e) de bâtir son destin dans la société, non de le subir.

C’est le sens du Cahier présenté ce matin avec Jean-Christophe Cambadélis, Marc Mancel et Isabelle This Saint-Jean et qui développe l’ensemble de ces enjeux et propose des préconisations d’action pour les années qui viennent en matière de qualité de l’alimentation, d’accompagnement du vieillissement, de conciliation de la vie personnelle et de la vie professionnelle, d’habitat et de déplacements durables, d’aménagement du territoire avec les habitants. Plus d’une trentaine d’auditions ont enrichi nos travaux, ainsi que les contributions des militants et sympathisants. Avec une volonté continue : bâtir la société de la qualité quand d’autres aspirent à la société de marché.

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>