Normandie foot contrat d'avenir

L’emploi : premier sujet, premier projet

Publié le 26 août 2013 | MON ACTION LOCALE

Ce matin, à la Mission locale d’Elbeuf, les emplois d’avenir étaient au coeur de la mobilisation contre le chômage et pour la jeunesse

Vendredi soir dernier, lors d’une intervention à l’université d’été du Parti socialiste à la Rochelle, je déclarais à mes camarades qu’ « en cette rentrée, l’emploi est la première préoccupation des Français et il doit mobiliser notre engagement total : tout pour l’emploi, l’emploi est la grande cause, matin, midi et soir« .

Aujourd’hui, dans la circonscription, l’heure était à la concrétisation de ce mot d’ordre. A la Mission locale d’Elbeuf, nous étions réunis pour assister à la signature du contrat d’emploi d’avenir de Romain Lerouge, 19 ans, au sein de l’association Normandie-Foot, représentée par son Président Alain Loisel dont chacun chez nous connait l’implication citoyenne et qui a précisé les missions du futur employé : « respect, comportement, fair play, entrainement et suivi d’une équipe féminine, création d’une école de football« .

Ce rendez-vous a été possible grâce au partenariat exemplaire entre l’Etat, représenté par le préfet Pierre-Henry Maccioni, la Fédération Française de Football et la Ligue de Normandie, représentée par son Président Jacky Cerveau, et par la Région Haute-Normandie, que je représentais également au nom d’Alain Le Vern. Étaient également présents, notamment, Didier Marie, Président du Département, et Djoudé Merabet, maire de la commune.

J’ai tenu à saluer le travail des équipes du réseau des Missions locales – celle d’Elbeuf réalise une action remarquable depuis bien des années dans le bassin de vie, ce dont je peux témoigner pour avoir particulièrement agi en lien avec ses responsables lorsque j’étais conseiller général du canton de Caudebec-lès-Elbeuf – et du Pôle Emploi. Ici comme dans tout le pays, les Missions locales remplissent un rôle indispensable pour l’insertion professionnelle et l’accompagnement personnalisé des jeunes.

En un bref propos, j’ai rappelé plusieurs points :

« La bataille pour l’emploi est la grande bataille locale et nationale. Elle se mène sur deux fronts.

Le premier, c’est le soutien à la croissance pour que l’économie créée des emplois durablement. Nous avons récemment appris les résultats de la croissance au deuxième trimestre de cette année, c’est une embellie, avec 0,5 point de croissance. Ce sont les premiers effets de la politique engagée par le Président de la République et le Gouvernement depuis un an. Il faut continuer et amplifier cette dynamique. 

Le deuxième front, ce sont les politiques de l’emploi. La majorité dont je suis membre a mis en place de nombreux leviers pour agir contre le chômage : contrats de génération, anticipation des emplois vacants, création des emplois francs pour les jeunes des quartiers populaires, mais aussi les emplois d’avenir. L’objectif, c’est 100 000 emplois d’avenir signés d’ici fin 2013 : nous sommes à 50 000 et le mouvement va s’accentuer à l’automne, comme l’a indiqué le Ministre du Travail. Nous-mêmes, en Haute-Normandie, sommes dans une pente ascendante : il ne faut pas relâcher l’effort.

Chaque emploi d’avenir est un tremplin pour une première expérience professionnelle. C’est aussi l’occasion de suivre une formation afin d’inscrire chaque personne bénéficiaire durablement dans l’emploi. C’est le sens de l’intervention de la Région qui est non seulement financière, puisqu’elle apporte un soutien mensuel à l’association, mais aussi une aide à la formation à chaque jeune : en amont par l’aide à la définition d’un projet professionnel ; durant le contrat, avec la Mission locale, il y a un suivi individualisé et, deux mois avant le terme du contrat, un bilan de compétences sera réalisé ; enfin, les dispositifs régionaux pour l’insertion et l’accès à l’emploi seront particulièrement mobilisés pour les jeunes ayant suivi un emploi d’avenir. Oui, cette bataille de l’emploi est d’intérêt national et local, elle est d’intérêt général« .

Le Préfet a confirmé la dynamique régionale : l’objectif, a-t-il rappelé, est de 2 643 emplois d’avenir, dont 1 763 en Seine-Maritime ; à ce jour, 1 815 contrats ont été signés dans notre région, dont 1 222 dans notre département. « Nous sommes donc à 68 % de l’objectif fixé pour la Haute-Normandie à la fin de cette année« , a déclaré le représentant de l’État. Pour le seul secteur du sport, 167 emplois d’avenir ont été créés pour un objectif de 281 fin 2013.

Mobilisés contre le chômage, engagés pour l’emploi, voilà le cap que nous avons collectivement confirmé et conforté ce matin dans la circonscription.

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>