Raffinerie Petroplus: il y a un avenir à Petit-Couronne

Publié le 16 octobre 2012 | Mon action nationale

petroplus161012La décision du Tribunal de commerce de Rouen concernant la raffinerie de Petit-Couronne est un immense choc. Aux côtés des salariés depuis le début de la mobilisation, je dis mon émotion et ma solidarité aux travailleurs de Petroplus et des entreprises sous-traitantes, ainsi qu’à leurs familles. Je salue également l’intersyndicale dont j’ai pu mesurer, depuis un an, l’engagement solidaire et exemplaire : elle mérite respect et admiration.



De toutes mes forces, je le redis : il y a un avenir industriel sur le site de Petit-Couronne. Le Tribunal de commerce a fixé au 5 novembre la date ultime pour le dépôt de nouvelles offres de reprise. Malgré des délais tendus, tout doit être fait pour changer cette éventualité en réalité. D’ici là et après, nous devons tous continuer à agir pour : préserver les emplois directs et indirects ; valoriser les grandes compétences humaines, les productions et les savoir-faire existants, les atouts géographiques et économiques incontestables de la raffinerie ; garantir le positionnement industriel du site de Petit-Couronne, pôle d’activité et de croissance majeur de notre territoire.



C’est la bataille qui s’ouvre désormais : les salariés et les élus locaux savent qu’ils peuvent compter sur mon énergie et ma détermination.



Pour mener avec nous ce combat pour l’emploi et l’industrie, j’en appelle à l’engagement des pouvoirs publics nationaux et locaux, mais aussi à l’ensemble des acteurs de la filière pétrole en France. Il en va de l’avenir industriel et de la souveraineté énergétique du pays.

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>