GB6décembre

Grand rassemblement national des Etats généraux

Publié le 9 décembre 2014 | MON ACTION AU PS

Samedi dernier à Paris, était organisé le grand rassemblement national de clôture des États généraux des socialistes, initiative lancée à l’université d’été fin août dernier par Jean-Christopherassemblementnational6.12 Cambadélis. C’est l’aboutissement d’un trimestre de réflexions et de contributions qui s’inscrit dans le long cheminement du socialisme démocratique, dont les valeurs permanentes s’articulent dans l’histoire avec un monde en mutations constantes. L’objectif de cette démarche collective a consisté à redéfinir la carte d’identité des socialistes dont les valeurs sont plus que jamais pertinentes dans un monde traversé non par de simples réajustements mais par de véritables bouleversements, par des défis, des injustices, des espoirs, de nouvelles menaces aussi. En conjuguant fidélité et inventivité, convictions et imagination, l’idée socialiste conserve toute sa force d’attraction. Internationalistes, nous savons que les enjeux auxquels l’humanité doit faire face – et d’abord l’urgence climatique – supposent, imposent des réponses universelles. Partisans de la régulation et de l’intervention publique, nous œuvrons à fixer des limites au marché qui, dans le capitalisme financier contemporain, veut imposer ses lois à l’ensemble des champs de la vie et de la société. Militants de l’émancipation, nous voulons que chaque individu puisse accomplir toutes ses potentialités et donner à son action une dimension collective et solidaire : c’est pourquoi l’égalité est notre boussole.

siteEGLa démarche qui nous a mobilisés pendant cent jours a été de bout en bout participative et inclusive, militante et innovante. C’est une consultation d’une ampleur et d’une forme inédites qui s’est déroulée. À travers notamment un site internet dédié qui a permis de partager les points de vue et les propositions, démocratie et numérique ont été au cœur de ce grand rendez-vous. Militants et sympathisants socialistes, sections et fédérations du PS ont répondu présents : outre 5 634 contributions rédigées, plus de 110 000 visites du site internet ont été recensées, 6 000 tweets relayées et 1 500 réunions organisées en métropole, en outremer et dans les sections à l’étranger. C’est une consultation d’une ampleur et d’une forme inédites qui s’est déroulée. En même temps, une vingtaine d’auditions de personnalités de la société civile, organisées à notre siège national et mises en ligne, ont rythmé ces semaines de réflexion collective et abordé les principaux bouleversements à l’œuvre, tels le changement climatique, la régulation financière, sociale et environnementale de la mondialisation, la lutte contre les inégalités, le rôle et les évolutions de l’Etat, les leviers deaudition 1er octobre la réindustrialisation, les défis de l’Europe au 21e siècle, les aspirations de la jeunesse, les conséquences de l’individualisme contemporain, etc. Les États généraux des socialistes sont une innovation dans notre vie politique : après la parité, les primaires citoyennes ou encore la limitation du cumul des mandats, le Parti socialiste démontre, une nouvelle fois, sa capacité à engager, concevoir et concrétiser à la fois, des pratiques qui approfondissent la démocratie et répondent aux attentes des citoyens.

Au terme de cette procédure et à partir des contributions militantes, une charte de l’identité des socialistes a été rédigée et adoptée le 3 décembre dernier. Lors de mon intervention samedi matin, j’ai également évoqué les trois principaux piliers de ce texte : l’urgence écologique et la nécessité d’un éco-socialisme – la question écologique et climatique est désormais hissée, dans notre doctrine, au même rang que la justice sociale et la démocratie ; un nouveau modèle de croissance qui ne sera pas moins productif en étant plus qualitatif et plus coopératif - car pour avoir de nouveau la croissance, il faut une croissance nouvelle, à tous les échelons, du local au mondial ; la démocratie et la République laïque et sociale en page1chartesocialistefidélité avec l’histoire, les valeurs, les luttes des socialistes. Cette charte réaffirme aussi l’importance de renouer avec la dynamique du progrès humain qui est au cœur de notre engagement depuis plus d’un siècle et demi. Alors qu’il fait l’objet d’une offensive réactionnaire en France et en Europe, le progrès humain est notre étendard, notre référence et notre exigence dont nous savons qu’elle est, par ailleurs, c’est la leçon du 20e siècle, indissociable de la réflexion sur le sens et le contenu même du progrès.

Avec la charte de l’identité pour le progrès humain, le Parti socialiste s’est doté d’un cadre commun dans lequel vit le débat collectif. Elle nous rassemble et elle nous oblige. Elle se décline en grandes orientations, éclaire l’action des socialistes partout où ils agissent, donne du sens à nos vies. A la fois point de repère et point d’appui, elle s’inscrit dans une dimension fondamentale du mouvement socialiste qui, depuis ses prémisses il y a cent cinquante ans, en a toujours constitué la singularité et permis la dynamique : se questionner, éclairer et agir.

 

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>